les adultes hp

Être HP, késako ?

Les personnes à haut potentiel ont une façon particulière d’appréhender le monde. Leur pensée fonctionne par associations à partir d’intuitions ou ressentis, ce qui leur permet de traiter l’information de façon bien plus rapide que la moyenne. Les émotions sont toujours présentes et l’affectivité tient une grande place dans leur relation aux autres. Ce sont des « hyper-émotifs au carré », hyper-réactifs à la moindre sollicitation sensorielle.

Qu’ils soient étudiants ou déjà entrés dans la vie active, ceux qu’on appelait autrefois « surdoués » font face à des problématiques particulières.

Pour plus d’infos à ce sujet, je vous renvoie à l’article « Les adultes HP ».

Mais si vous êtes HP et si vous lisez ces lignes… vous savez déjà tout ça, pas vrai ? Alors pourquoi je vous interpelle ? Eh bien, simplement, parce que je connais la chose « de l’intérieur ».

Ce monologue incessant, ces questionnements, remises en question. La machine mentale impossible à arrêter. Cette angoisse permanente d’on ne sait quoi, de la vie sans doute. Ce besoin de créer, ensemble, là, tout de suite, pour partager. L’obsession de réfléchir, de comprendre, de chercher. Tous ces efforts pour bien faire, et personne qui les voit. Le sentiment de rejet, d’abandon, de non-adéquation. Le travail qu’on fera demain, peut-être. On voudrait tout le temps être parfait mais on se sent nul, sans valeur, de trop. Et puis il faut choisir… Et puis les autres… Et moi dans tout ça?…

Parce que chez vous, le ressenti est exponentiel. Une émotion ? Non, une tempête…

La kinésiologie m’a permis de comprendre et d’entrer en accord avec ce mode de fonctionnement, de faire ce chemin essentiel à la rencontre de moi-même : le VRAI self.

Aujourd’hui, je pratique la kinésiologie. Je vous offre mon écoute et mon respect. Je vous propose les techniques de kinésiologie pour vous aider à « prendre conscience », à retrouver VOTRE pouvoir intérieur pour ré-apprendre à vivre la vie que VOUS choisissez. Vous êtes libres. C’est comme vous voulez.

Quelques exemples de thèmes :

  • stress interne lié à la perception différente du monde
  • sentiment d’inadaptation dans la société, de non-appartenance
  • introversion, mal-être, solitude
  • hyper-intensité sensorielle, hypersensibilité
  • reconstruction de l’identité propre, manque de confiance en soi, « syndrome de l’imposteur »
  • inhibition intellectuelle, « complexe de l’albatros », peur de l’échec
  • troubles de l’apprentissage (dyslexie, troubles de l’attention, hyperactivité)
  • instabilité professionnelle, stress de la norme
  • utiliser l’imagination, la créativité
  • procrastination, gestion du temps, ennui, angoisse du choix
  • vie dans l’imaginaire, idéalisme, pensée divergente
  • perfectionnisme
  • problèmes relationnels, communication avec l’extérieur (rapport à l’autorité, à la famille)
  • contrôle, lâcher-prise